Tiger is back

(Ou du moins il va essayer)

Encore une fois navrée pour le manque à l’appel depuis ces derniers temps, comme dit précédemment j’ai trouvé du travail avec des horaires…pas très académiques (et là je regrette l’époque où j »étais fonctionnaire et où j’habitais loin parce que j’avais l’excuse du train à prendre pour me barrer plus tôt!).Donc même si j’ai fini, même si j’ai plus rien à faire, je reste par solidarité (ou stupidité à voir).

Sinon comme le tigre (haha, et j’ai vraiment fait ce lapsus) l’indique, c’est l’année du gros chat à rayures. Bonne fête à moi.

A cette occasion la fnac proposait un poster d’une estampe d’Utamaro pour 2 Picquier poche acheter. Ca m’a valu encore des déboires quand je suis allée poliment en demander une à l’accueil, le mec me regardait comme si je venais de mars, avant de me sortir qu’il avait pas compris, et moi de me lancer dans des explications (ce que je déteste) pour finir par alpaguer sa collègue qui lui a répondu "Le truc des mangas là ??". Je me suis mordu la langue pour rester polie, et même s’il m’a enroulé mon poster comme un gros porc, je l’ai eu.
Certes c’est pas un tigre mais c’est quand même jolie.
 

Par contre je ne sais absolument pas ce qu’il est écrit, si quelqu’un peut m’éclairer.

Pour infos, j’ai acheté bleu presqe transparent et park life pour ensuite me lancer -enfin- dans les récits de Terry Pratchett (Filth m’en a donné envie).

A part ça plein de choses et pas grand chose à la fois, je pourrais raconter mon séjour parisien, mes déboires de conduite, ma journée au futuroscope, ma rencontre avec Stark, ma soirée concert avec Anvil, tout ça quoi…mais j’ai envie de faire une note courte, et la flemme aussi.

Bref on va aller à l’essentiel : je me suis tricotée une écharpe.
Ok ça fait 2 mois et demi, mais c’est ma toute première alors je suis méga fière, alors même si emportée par l’élan elle fait 3km de long sur 2 de large, je l’adore et je ne la quitte pas. N’empêche qu’elle tient super chaud et c’est pas du luxe par les temps qui courent.

Sinon c’était les soldes, j’ai pas trouvé des choses très interressantes, mais même sans ça j’ai réussi à renouveler ma garde robe à en faire craquer ma penderie tout en ayant l’impression de n’avoir rien acheter (mais pour pas cher en tout les cas). C’est ainsi que j’ai découvert le magasin Beyouk, que j’ai d’abord cru d’importation anglaise mais qui vient bien du pays de la baguette.
Et pour ceux qui ne saurait pas encore au courant, l’an passé je suis retombée dans la marmite aux animes, et j’ai donc tout naturellement fait aussi les soldes par là. 5 séries en intégrale pour 40euros (la plupart était à moins de 5), elle est pas belle la vie ?


 

Nous avons donc Ace wo nerae 2 ou la suite des de la série Jeu, set et match, et un jour je ferai un billet sur ma passion des shojo old school, now and then here and there anime de guerre dramatique et apocalyptique dont je n’ai entendu que du bien, Abenobashi parce que Gainax et parodie, Heat guy J parce que Nobuteru Yuki, et Last exile parce que Range Murata et sur l’avis enthousiaste d’une copine.
Voilà, j’ai donc 10 jours pour tester tout ces beaux DVD pour voir s’ils n’ont aucun problèmes.
 

Tout ça pour dire que j’ai regardé pas moins de 40 séries en 2009 (et je me fais doublée largement par les plus fanatiques et vétéran), au point de faire l’ultime truc otakien (ok j’exagère), je me suis inscrite à MyAnimeList. Vous pourrez admirer l’étendue des dégats, et encore il en manque.
Au total 3806 épisodes vus, c’est comme si j’avais passé plus d’un mois à regarder mon écran non-stop. Si certains veulent m’aider à complèter ma liste (autre que black lagoon et ashita no joe) je suis preneuse. J’en suis au point de capter les blagues et références de lucky star, -le but ultime étant celles de Sayonara Zetsubou Sensei-, alors autant aller plus loin dans la déchéance.

Quoi qu’il en soit, ça m’a quand même pousser à me cultiver (si si), notamment via la série aoi bungaku, qui comme je l’avais dit, adaptait des classique de la littérature japonaises. J’ai donc lu "la déchéance d’un homme" (Ningen Shikkaku) de Ozamu Dazai, et "le pauvre coeur des hommes" (kokoro) de Natsume Soseki. Malheureusement je n’a pu trouver les autres récit traduit en français. J’ai aussi lu le 1er tome de la saga des aventures de Haruhi, c’est à dire "La mélancolie de Haruhi Suzumiya", et je me suis payée le luxe de visionner la S1. Oui je me suis enfin attaquée à ce gros morceau de Hype-ittude, sans pour autant virer Haruiste convaincue. D’autant plus que je viens d’apprendre que Hachette suspend la publication au vue des faibles ventes. Donc si vous voulez la suite des aventures et pour l’avenir des romans japonais de ce type en france, acheter le!
Je suis actuellement aussi en train de regardait une adaptation anime du "dit du Genji", j’ai voulu m’acheter le version papier, mais à 50euros le volume…il existe une autre version, illustrée cette fois, mais à 150 euros. L’extrait que j’ai tenté de lire dans "mille ans de littérature japonaise" était assez abstrait, alors ça ser pas pour desuite.
J’espère dans un avenir proche faire un billet comparatif sur le livre et son homologue animé. Comme ça je mêlerai deux passions.

Encore une fois, sans m’en rendre compte j’ai écrit un pavé…et encore une fois je promets d’écrire avec plus d’assiduité.

Sur ce… bonne année 🙂
 

Freaks show

Dernièrement je regarde tard le soir à la TV tout un tas de films dit "d’horreur", qui honnêtement sont plus de bon gros nanar que des chef d’oeuvres du genre. Je suis même tombée sur le film de silent hill que j’étais allée voir au cinéma, ce qui m’a valu une réflexion comme quoi ça devait pas bien allé dans ma tête pour aimer ce genre de truc.
C’est vrai que j’ai toujours bien aimé les films avec des meurtres, des psychopates, des trucs tordus, des ambiances lourdes, les trucs qui font peur, et d’autres encore virant sur le fantastic-horror. Soyons honnête, je suis pas vraiment une spécialiste du genre, j’y connais rien en film gore ou de zombies, j’en ai très peu vus. Contrairement à certaines de mes amies, je suis pas très resceptive à ce qui fait peur, j’entend par là que je vais pas me planquer derrière les coussins en regardant blair witch, ni hurler à la mort à chaque fois que quelque chose surgit de derrière un rideau, encore moins sauter sur les meubles si je croise une souris… Dans la réalité je panique quand je suis dans le noir total, j’ai la trouille des objets pointus (couteaux et autres) en particulier quand certain(e)s s’amusent à me courir après avec ou bien me les secouent sous le nez -un peu comme dans Scream-, et j’ai une sorte de phobie de tout ce qui est moisissure(de la contamination par les spores).
Tout ça pour en venir au fait que je m suis interrogée sur ce qui avait pu m’arriver, ce que j’avais vu voir étant jeune qui ont conduit à mon attrait pour ce genre de chose et qui me font dire que Coraline est un film parfait pour les enfants.

It's showtime!

chambara mix

Dernièrement j’ai été prise d’une envie de grosse loque et me suis remise aux animes. Résultat, j’en ai revue certaines que je n’avais pas eu le temps de finir, et d’autres que je voulais voir, en sommes 117 épisodes entre scénario prise de tête, grands moments de fou rire, et larmes à l’oeil droit (je ne suis sensible que d’un côté)…

Je viens de finir Samurai champloo, et ca faisait du bien!
let's go west !!